Henri BAVIERA  Retrospective exhibition  "Retour de Voyage"

A journey through Baviera's works from 1960 to today.

 

Salle Volumes polyester - Polyester Volumes Room

1966 -1970

Loading...

Email inquiries/demande de renseignements:

Contact us

contact@laniado-finearts.com

 

Polyester volumes

1966-1970

 

Stemming from the previous period of which it constitutes an evolution, this more experimental series is a step towards a different vision of the mineral, towards more organic bodies, in a desire to merge between the infinitely small and the infinitely large. These volumes are also a reflection of a time when one sought to express oneself with other materials.  Henri Baviera was among the firsts to use the polyester resins usually found in the boat hulls manufacture from an artistic perspective.

On the one hand, the search for transparency and stained glass effects will lead to internal back-lighting devices.

On the other hand, the search for forms leads him to introduce the third dimension, to give an idea of space.

 

The technique used is specific to each object, which is not surprising given the adventure’s experimental nature. Thus, we can see achievements based on cut wood or laminate plates, the use of special translucent dyes compatible with chemical resins, the addition of glass beads, among a thousand processes created or invented for the cause. At the same time, Baviera will present these same formal ideas in installations, with the large "penetrable" human-sized presents in interaction with the public.

 

Text by Fréderik Brandi

 

Volumes polyester

1966-1970

 

Issue de la période précédente dont elle constitue une évolution, cette série plus expérimentale est un pas vers une vision différente du minéral, vers des corps plus organiques, dans un désir de fusion entre l’infiniment petit et l’infiniment grand. Ces volumes sont également le reflet d’une époque où l’on cherchait volontiers à s’exprimer avec d’autres matériaux.  Henri Baviera est d’ailleurs l’un des premiers à utiliser dans une optique artistique les résines polyester qu’on trouve habituellement dans la fabrication des coques de bateaux.

 

D’une part, les recherches de transparence, d’effets de vitraux, vont conduire à l’utilisation de dispositifs internes de rétro-éclairage.

D’autre part, les recherches de formes l’amènent à introduire la troisième dimension, pour donner une idée d’espace.

 

La technique employée est spécifique à chaque objet, ce qui n’étonne pas compte tenu du caractère expérimental de l’aventure. Ainsi, on repère des réalisations basées sur des bois découpés ou des plaques de stratifié, l’usage de colorants translucides spéciaux compatibles avec les résines chimiques, l’ajout de billes de verre, parmi mille procédés créés ou inventés pour la cause. Parallèlement, Baviera déclinera ces mêmes idées formelles sous forme d’installations, avec les grands "pénétrables" à taille humaine se présentant en interaction avec le public.

 

Texte par Fréderik Brandi

Click on an image below to visit another room of the exhibition

For more information, please, do not hesitate to contact us:

contact@laniado-finearts.com

Credits: Max Laniado Fine Arts LLC - New York